Alimentation de la femme enceinte

Les besoins énergétiques de chacun varient selon l’âge, le poids, l’activité physique, le sexe.
En moyenne, une femme ayant une activité physique modérée a besoin de 2 000 kcal/jour.

Tout au long de la grossesse, ce besoin est augmenté d’environ 200 à 300 kcal supplémentaires par jour.
Aussi, ne faut-il pas manger beaucoup plus que d’habitude, mais veiller à manger 2 fois mieux en choisissant des aliments en fonction de leur qualité nutritionnelle.

La grossesse peut être divisée en 3 trimestres.

1er trimestre Tous les organes vitaux vont se développer dans l’embryon.
2ème trimestre Il n’est plus question d’embryon mais de fœtus dont les organes continuent à se développer.
3ème trimestre L’accent est mis sur la croissance.

Pour le bon développement de Bébé et le maintien d’une bonne condition physique de la mère, l’administration de vitamines et minéraux spécifiques offre des avantages complémentaires.

Les vitamines et minéraux remplissent auprès de la future mère et de l’enfant des fonctions spécifiques.

Les protéines

Elles servent à l’élaboration des tissus.

Elles sont :

  • soit d’origine animale : viande, volaille, poisson, œuf, fromage et laitages.
  • soit d’origine végétale : céréales, pain et légumineuses.

Idéalement, le régime, pour être équilibré doit comprendre 50 % de protéines d’origine végétale et 50 % de protéines d’origine animale.

Les graisses

Il ne faut pas les supprimer totalement, mais les limiter.

Certaines matières grasses sont indispensables pour le bon développement de Bébé.

Ce sont les acides gras essentiels, présents dans les huiles végétales (soja, noix, germes de blé) et dans le poisson.

Éviter les graisses saturées : gras de viande et huiles cuites qui sont plus difficiles à digérer.

Les fibres

Les fibres alimentaires sont des éléments d’origine végétale qui résistent au processus de digestion.
Elles absorbent l’eau et contribuent ainsi à augmenter le volume des selles et à accélérer le transit intestinal, souvent ralenti chez la femme enceinte.

Tous les fruits et légumes sont riches en fibres, de même que les céréales entières, le pain complet, le son de blé.

Les minéraux

Calcium Il est nécessaire au développement d’une ossature saine et solide aussi bien chez la mère que chez l’enfant.

Les besoins en calcium passent à 1 500 mg/jour au cours de la grossesse et à 2 000 mg/jour s’il y a allaitement.

Un apport suffisant en calcium est très important pour la construction du squelette et des dents du bébé.

Boire 1 litre de lait par jour ou prendre l’équivalent en produits laitiers : yaourts, fromages blancs, fromages, desserts lactés, crèmes vanille …

Fer Un déficit en fer durant la grossesse peut provoquer chez la mère un sentiment de fatigue prononcé, d’irritabilité et une résistance amoindrie.
Le fer est utilisé dans la synthèse de l’hémoglobine.
Une carence provoque une anémie ferriprive.

Il est estimé que 20 % des femmes n’en ont pas une réserve suffisante.
C’est pourquoi, le gynécologue prescrira probablement des suppléments à partir du 4ème ou 5ème mois de grossesse.

Les aliments riches en fer sont :

  • la viande
  • le foie
  • la volaille
  • le poisson
  • les œufs
  • certains légumes comme les épinards ou le persil
  • les légumes secs
  • le cacao

Le fer s’assimile mieux s’il est associé à de la vitamine C.
En revanche, le café et le thé en freinent l’absorption.

Cuivre Il veille à une bonne formation des tissus conjonctifs.
Magnésium Il lutte contre les crampes nocturnes du mollet, fréquentes pendant la grossesse.

Les aliments riches en magnésium sont :

  • les fruits secs, en particulier les abricots secs
  • les fruits oléagineux : noix, noisettes, amandes
  • les céréales
  • les légumineuses
  • le cacao
Sélénium Il contribue à la protection des cellules.
Zinc et iode Ils contribuent au bon développement du bébé.


Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *