Diabète gestationnel ou diabète de grossesse

Avant de parler de diabète, il faut commencer par expliquer le fonctionnement du pancréas.

Le pancréas

Constitution du pancréas

Pancréas

Longueur 10 à 20 cm
Épaisseur 3 cm
Localisation sous l’estomac, à gauche entre la rate et le duodénum, s’étend entre les côtes, à hauteur des vertèbres lombaires L1 et L2.

Allongé en forme de L, le pancréas se divise en 3 parties : la tête, le corps et la queue.
Fonctions du pancréas
Faisant partie de l’appareil digestif, c’est une glande mixte/organe amphicrine jouant 2 fonctions :

1- Fonction digestive

pancréas endocrine : réglulation de la glycémie par des cellules sécrétées, hormones pancréatiques, se trouvant dans les îlots de Langerhans et intervenant dans la transformation des glucides dans l’organisme.

INSULINE Cellule alpha : hormone hypoglycémiante qui régule le taux de sucre dans le sang.
Ce sont des sortes de « capteurs » de l’hypoglycémie produisant le glucagon lorsque le taux de sucre dans le sang est trop faible (= glycémie).

Rôle de l'insuline

GLUCAGON Cellule ß (beta) : hormone hyperglycéminante ou cellule spécialisée sécrétée par le pancréas qui produit de l’insuline qui est empaquetée dans des granules.
La cellule ß doit pouvoir « sentir » le niveau de sucre dans le sang afin d’envoyer le signal pour relâcher l’insuline hors de la cellule.
C’est ce qui s’appelle la sécrétion.
2- Fonction régulatrice

pancréas éxocrine : produire des sucs pancréatiques/digestifs et les déverser dans un conduit, appelé canal pancréatique, dans l’instestin grêle.

La tête du pancréas contient de nombreuses cellules dont chacune repose sur une sorte de membrane et est accolée à ses voisines de sorte que leurs bords libres se réunissent au centre pour former une sorte de tout petit canal.
Chaque cellule fabrique des enzymes pancréatiques qui se déversent dans le canal central et la réunion de ces petits canaux forme un grand canal, le canal de Wirsung.

Au moment de la digestion, les enzymes qui sont libérées dans le canal, sont prévenues par une hormone, la CCKPZ, qui va provoquer la sécrétion, en même temps qu’elle fait se contracter la vésicule biliaire qui va libérer la bile dans le canal cholédoque.
Or le canal cholédoque et le canal de Wirsung ont un sphincter commun (muscle circulaire qui les obture au niveau de leur émergence dans le duodénum).

Il s’ensuit la libération simultanée dans le duodénum de bile et de sucs pancréatiques.

Ces derniers permettent la dégradation de certaines graisses, sucres et protéines et les met à disposition des intestins pour être absorbés.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *