Parc Mont-Royal

Histoire du Parc de Mont-Royal, Montréal

Depuis 1987 : conservation et mise en valeur

1987

Constitution du Site du patrimoine du Mont-Royal sur le territoire de la Ville de Montréal.

1989

Accord de collaboration pour la conservation et la mise en valeur du Mont-Royal entre les villes de Montréal, d’Outremont et de Westmount et les Amis de la Montagne.

1990

Première édition de la Corvée du Mont-Royal (printemps) dans le parc du Mont-Royal organisée par le Centre de la montagne.

Consultation publique sur le Plan préliminaire de mise en valeur du Mont-Royal, menée par le Bureau de Consultation de Montréal (BCM) au nom des villes de Montréal, Outremont et Westmount.

1992

Réaménagement du Belvédère du Chalet, selon les plans de l’architecte paysagiste André Chartrand.

Adoption du Plan de mise en valeur du Mont-Royal par le conseil municipal de Montréal.

Aménagement de sentiers, escaliers et passerelles dans les secteurs du Sommet et du Piedmont et plantation de 232 000 arbustes et 11 000 arbres sous la direction de Daniel Chartier, architecte paysagiste, et Denis Marcil et Pierre-Émile Rocray, ingénieurs forestiers.
Les travaux s’échelonnent jusqu’en 1997.

Construction du complexe sportif de l’Université McGill à l’est du parc.

Début du travail de renaturalisation du Parc du Mont-Royal.

Début de travaux de rénovation et de développement au Grand Chalet et au Belvédère.


À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter … À noter …

De 1955 à 1992, « La montagne dans la ville » prend un sens particulier pendant cette période.
Alors que l’on a ordonné des « coupes de moralité » vers la fin des années 1950, on entreprend un vaste
programme de reforestation dans les années 1960.
La vocation du Mont-Royal comme un patrimoine naturel à conserver est alors mise en valeur.

De plus, la montagne est également vue comme un lieu de ressourcement, les activités artistiques y sont pratiquées et encouragées.

C’est la possibilité de trouver le calme dans la montagne parmi la ville qui est ici mise en valeur.


1993

Construction de l’école des Hautes Études Commerciales à l’ouest de la montagne.

HEC Montreal en 1993
Fin des travaux d’aménagement du sentier de l’Escarpement, selon les plans de l’architecte paysagiste Mario Masson (Prix Orange de Sauvons Montréal décerné en 1994 et Prix d’honneur régional décerné en 1995 par l’Association des architectes paysagistes du Canada).

1994

Mise en place d’un système de signalisation dans le parc du Mont-Royal, selon les plans des architectes paysagistes Williams, Asselin et Ackaoui.

Parc Mont-Royal, Montréal

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *