Monitoring

Qu’est-ce que le monitoring ?

Méthode de surveillance intensive du rythme cardiaque et du comportement du bébé et de l’intensité et de la fréquence des contractions utérines de la mère.

Pendant la grossesse, le monitoring a pour but de dépister une éventuelle souffrance fœtale qui se traduit par des altérations du tracé électrocardiographique :

  • un ralentissement
  • une accélération
  • des troubles du rythme

Cette technique moderne s’avère nécessaire car, même en surveillant l’état du bébé entre le début et la fin du travail, entre autres par l’auscultation des bruits du cœur, les médecins sont convaincus que, dans certains cas, cette surveillance traditionnelle s’avère insuffisante.

Fonctionnement du monitoring

Buts du monitoring

  • Dépister une augmentation du rythme cardiaque du fœtus, témoignant souvent d’une hyperthermie maternelle, ou, au contraire, un ralentissement de ce rythme, caractéristique d’une souffrance fœtale.
  • Dépister une anomalie et donc une souffrance du bébé, tout au long de l’accouchement.
  • Dans le cas où le bébé souffre, cela engendre une interruption du rythme spontané de l’accouchement et la mise en place d’une césarienne.

monitoring

Utilisation du monitoring

  • Le médecin place 2 capteurs sur le ventre de la maman :
    • un pour enregistrer les battements du cœur du fœtus
    • l’autre pour enregistrer les contractions de l’utérus
  • Pendant l’accouchement, s’il y a des moments délicats, comme par exemple en cas de jumeaux, ou si le bébé présente dans l’utérus des signes de souffrance chronique, il est aussi possible de placer une électrode sur le crâne de l’enfant en train de sortir.


Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *