Problèmes liés à la grossesse

Anémie Alcool
Automédication Carence en fer
Envies Grosse fatigue pour une 2e ou 3e grossesse
Essoufflement Infections urinaires
Médicaments inutiles Obésité
Pourquoi ne pas trop manger ? Troubles de la vision

Anémie

Être enceinte et souffrir d’une anémie.

Celle-ci est due au fait que Bébé utilise le fer de sa maman pour fabriquer ses propres globules rouges.
Il n’y a donc rien à craindre pour lui.

L’anémie peut aussi survenir suite aux pertes de sang liées à l’accouchement mais elles sont, en principe, facilement compensées par la prise de comprimés de fer.

Une anémie se manifeste notamment par une pâleur et de la fatigue.
Le médecin conseillera donc à sa patiente un traitement approprié, en fonction du résultat des prises de sang.

Lien : Prise de sang

Certaines anémies sont liées à une carence en fer et requièrent des suppléments de fer (des comprimés).

Si, par contre, la femme enceinte souffre d’une anémie due :

  • à une carence en acide folique => il faut un apport de cette vitamine
  • à une carence en vitamine B12 => il faut recourir à des injections de cette vitamine

Il faut donc voir avec son médecin, en fonction du résultat de la prise de sang quel est le traitement le plus approprié.

Essoufflement

Il y a beaucoup de chances que la femme enceinte soit vite essoufflée, dès la seconde moitié de sa grossesse.
Monter les escaliers devient alors une véritable épreuve.

En réalité, cette difficulté à respirer est due au fait que l’utérus, en augmentant de volume, repousse la masse abdominale vers le haut et diminue également le volume de la cage thoracique.
La femme a donc moins de place pour respirer et a l’impression d’étouffer.

Heureusement, cette impression disparaît dès que Bébé descend pour s’engager dans le bassin.

À titre de prévention, la meilleure façon de ne pas souffrir de cette sensation qui devient plus importante au cours des 2 derniers mois, est de veiller à diminuer autant que possible les efforts physiques.

Si la difficulté à respirer devenait cependant trop importante, en avertir le médecin car il pourrait, de la sorte, examiner le cour de sa patiente et éventuellement lui prescrire un calmant qui l’aiderait à mieux respirer, de par son action sédative.

Grosse fatigue pour une 2e ou 3e grossesse

Avoir 2 jeunes enfants de peu de différence d’âges et travailler, s’occuper d’eux, puis encore assumer les tâches ménagères … ce n’est pas facile tous les jours, même si les enfanrts sont adorables !

S’il est vrai que les 2 petites merveilles sont adorées par leur maman, la réalité quotidienne n’en est pas moins éprouvante.

Dans les premiers mois, la maman enceinte doit faire face à un maximum de travail et ses 2 petits lui prennent beaucoup de temps car ils sont encore trop petits pour s’occuper seuls.

Se rassurer, en grandissant les choses vont s’arranger : la maman sera quitte des nuits blanches, des langes, des biberons, … ses enfants auront un compagnon de jeu et auront moins besoin d’elle pour s’occuper.

Autre avantage, comme ils ont le même âge, ils partageront les mêmes centres d’intérêt.

Par contre, maintenant, la maman traverse une phase fort fatigante.

Essayer autant que possible de trouver des solutions pour se libérer du temps une soirée ou un weekend de temps à autre, pour penser à elle ou à son couple.

Peut-être pourrait-elle ponctuellement compter sur sa famille, une amie, une voisine ou tout simplement sur le père.

Se faire plaisir, cela lui permettra de faire face plus facilement à la réalité.
Même s’il faut un peu la forcer vu sa grande fatigue.

Les envies

Beaucoup de femmes enceintes ont des envies.
Si tel est le cas, il n’y a aucune raison de ne pas les satisfaire, exception faite des aliments excentriques ou formellement contre-indiqués.
Dans la plupart des cas, les envies correspondent à des besoins de l’organisme bien précis : le corps réclame de la vitamine.
Une femme qui n’aimait pas tel aliment ou telle boisson, avant sa grossesse, sentira un besoin incontournable de consommer ces mêmes produits alors qu’elle est enceinte.

D’une manière générale, les envies se portent souvent sur des condiments qui facilitent la digestion.
Il ne faut cependant pas en abuser.

S’il arrive à une femme enceinte de ne pas pouvoir satisfaire une envie précise, il ne faut surtout pas s’imaginer que cela peut avoir une conséquence néfaste sur le bébé.

D’un point de vue plus culturel, ces envies alimentaires font partie de la tradition dans beaucoup de cultures.
L’entourage de la femme enceinte a envie de la choyer et elle-même a très envie de se faire plaisir pendant ce moment si particulier.

Alors, laisser aller les envies, sans aucun remord.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *