Radio pelvimétrie pendant la grossesse

Le bassin obstétrical

Il comprend :

Le détroit supérieur

Définition Ouverture du bassin sur la cavité abdominale.

Il est formé d’avant en arrière par :

  • la symphyse pubienne
  • la crête pectinéale
  • la ligne arquée
  • le promontoire du sacrum
Dimension En moyenne, 11 cm entre le promontoire et la symphyse pubienne.
Limites
  • en avant par le bord supérieur de la symphyse pubienne, les crêtes pectinéales et les éminences ilio-pectinées.
  • latéralement par les lignes arquées (ancienne appellation : les lignes innominées).
  • en arrière par le promontoire.

Détroit supérieur

Forme Elle est gynécoïde et ressemble à un cœur de carte à jouer.
Pour cette raison, l’engagement n’est possible que si la présentation s’oriente dans un diamètre oblique du détroit supérieur.

Le détroit supérieur présente :

  • 1 arc antérieur régulier de 6 cm de rayon environ.
  • 2 arcs postérieurs ou incisures (sinus) sacro-iliaques, séparés par le promontoire.

Pelvimétrie

Définition Méthode d’exploration clinique du bassin de la femme par le toucher vaginal afin de s’assurer que le bassin est suffisamment large pour autoriser l’accouchement.
Quand ? C’est un examen gynécologique de 3ème trimestre.

Il se pratique le plus souvent lorsque le bébé se présente en siège, pour déterminer si un accouchement par voie basse est envisageable.

Méthode La patiente est installée, le siège surélevé.
Les doigts intravaginaux du praticien explorent les parois du pelvis.
La concavité sacrée est palpée de bas en haut.
Le diamètre promonto-infrapubien est mesuré par l’index dont le bord radial vient au contact de la symphyse pubienne, son extrémité étant au contact du promontoire.
L’autre main marque le repère.
Le diamètre promonto-rétropubien est calculé en enlevant 1 cm au diamètre promonto-infrapubien.
Les faces latérales du bassin sont explorées avec la main droite pour la face droite, la main gauche pour la face gauche.
L’arc antérieur est apprécié dans sa forme et son épaisseur, de même que l’ogive pubienne, la saillie des épines sciatiques, la mobilité de la pédale coccygienne.


Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *