Rocher de  la Vierge

Rocher de la Vierge de Biarritz

Monument emblématique de la ville de Biarritz, le Rocher de la Vierge, également appelé le Rocher du Basta, est une curiosité naturelle en forme de longue coque de navire, surplombée par une statue de la Vierge.

Rocher de Cucurlon en 1862Ce rocher était apprécié des baleiniers qui guettaient l’arrivée des cétacés.

La légende raconte que des baleiniers biarrots revenant au port furent pris dans une tempête d’une telle intensité qu’ils crurent leur dernière heure venue, quand une lumière aussi salvatrice que resplendissante les éblouie, puis qu’ils suivent pour être ramener au port bien qu’ils étaient proches de la côte …

Les rescapés érigent alors quelques croix et une statue de la Vierge sur cet îlot rocailleux et inhospitalier semblant défier l’océan au bout de la plage de Biarritz.

Napoléon III, qui découvre Biarritz grâce à l’impératrice Eugénie, fait construire une passerelle en bois afin de construire une digue pour relier le Rocher à la terre ferme et qui, à l’origine, devait servir de base à la construction d’un port-refuge.

1863

Napoléon III décide l’aménagement d’un important port de refuge au large du plateau de l’Atalaye pour les bateaux de commerce, et les ingénieurs de l’époque prévoient la construction d’une longue digue de 340 m partant du rocher de Cucurlon, actuel rocher de la vierge.

Afin de permettre l’acheminement des blocs de fondation, une passerelle en bois est lancée, et le tunnel de l’Atalaye est creusé, puis celui de Cucurlon.

Rocher de Cucurlon

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *