Surveillance des infirmières

Lors de leur admission à la maternité, la maman et son bébé sont examinés afin de préparer l’accouchement dans les meilleurs conditions.

Voici les étapes les plus fréquentes :

Toucher vaginal

  • il sert à connaître la dilatation du col de l’utérus
  • la maman est installée sur la table gynécologique
  • la sage-femme la rase largement, juge de l’état d’avancement du travail en examinant la maman régulièrement et en avertit le gynécologue
  • l’infirmière accoucheuse vérifie la poche des eaux qui peut se rompre spontanément ou être rompue par le gynécologue dans le but d’accélérer le travail (1ères contractions sont alors plus fortes !)

frottis vaginal

  • il sert à déceler un streptocoque
  • connaître la présentation du bébé est importante afin d’intervenir s’il se présente mal
  • en cas de siège incomplet, front, épaule, une césarienne est faite

Laxatif anal

  • il est administré à la maman pour rendre l’accouchement plus confortable

Température

  • elle est prise si l’infirmière est témoin d’une éventuelle infection

Tension artérielle

  • elle peut être le signal d’alarme préalable à une éclampsie

Monitoring

  • placé sur son ventre, la maman suit le rythme cardiaque fœtal : entre 120 et 160 battements de cœur par minute

Lien : Monitoring

monitoring

Prise de sang

  • elle est souvent pratiquée

Lien : Prise de sang

Perfusion

  • pour avoir une voie d’entrée prête en cas de nécessité d’une anesthésie en urgence
  • s’il est désiré de déclencher artificiellement l’accouchement : administration intra-veineuse de substances, provoquant les contractions
  • pour pouvoir administrer des substances dans le but d’accélérer le travail ou en cas de contractions irrégulières


Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *