Visites de Biarritz

Musée et Plaisir du chocolat

Il y a 400 ans, les fèves de cacao débarquent au Pays Basque …
L’histoire de Biarritz et celle du Chocolat sont intimement mêlées et confondues et pour le découvrir une visite dans ce musée s’impose.

Membre de l’Académie Française du Chocolat, Serge Couzigou est un personnage atypique.
Conteur passionné par son art, il disserte avec autant d’aisance sur la torréfaction, étape essentielle pour exalter les qualités aromatiques du cacao, que sur le broyage qui permet d’obtenir la finesse et le fondant ou le conchage qui développe les richesses aromatiques du chocolat.
Fouineur impénitent, cela fait des années qu’il court les brocantes et vide greniers à la recherche de l’objet qui lui manque, de la simple boîte de chocolat, aux images du passé, des machines anciennes aux enseignes et autres objets rares …

Une visite inattendue à la découverte de l’univers du chocolat et de son histoire dans ce lieu unique qui révèle l’aventure de « l’or brun » à travers une collection exceptionnelle.

En exclusivité, une exposition de sculptures en chocolat.
Visites avec dégustation de chocolat !

Musée du ChocolatMusée du Chocolat
Musée du Chocolat

Musée historique du Vieux Biarritz

Fréderiquedehanovre Situé depuis 1986 dans l’ancienne église anglicane désaffectée de Saint-Andrew dont la première pierre a été posée par la reine Frederique de Hanovre (1848-1926), tout près des halles, construction néo-gothique de la fin du XIXe siècle, ce musée présente au public de nombreux objets, uniformes, tableaux, affiches, mobiliers et documents retraçant l’histoire de Biarritz des origines à nos jours, du simple village de pêcheurs au Second Empire, puis de la guerre de 1870 à 1930. Sous l’influence de l’Impératrice Eugénie, le Second Empire amorce le développement de Biarritz.

Celui-ci est poursuivi sous l’impulsion d’illustres familles anglaises, espagnoles, russes qui ont vécu, aimé et animé cette station balnéaire.

Le porche rend hommage aux officiers anglais tombés lors des guerres napoléoniennes dont Biarritz et les environs furent le théâtre en 1814.

Dans le chœur sont rassemblés différents souvenirs du Second Empire, lorsque le couple impérial établit sa résidence d’été à Biarritz dans la Villa Eugénie.

Une maquette du train impérial s’y trouve également, ainsi qu’une tapisserie en soie ramenée lors de la campagne de Chine en 1860.

Les drapeaux du 40e bataillon de la Garde et un drapeau du Ier régiment de Grenadiers rappellent le courage des hommes qui les lacérèrent volontairement pour ne pas les livrer aux ennemis à Sedan.

D’autres pièces sont exposées : un dessin et un gant du Prince impérial, une lettre manuscrite et un châle de l’Impératrice, un portrait de Napoléon III par Winterhalter, …

Inauguré en 1986 par l’Association des Amis du Vieux Biarritz, il permet de plonger dans l’histoire fort riche de Biarritz et plus particulièrement des trois principales époques de la cité : le Moyen-Âge quand la ville était un port baleinier, le XIXe siècle marqué par la famille impériale et les Années Folles aux réceptions somptueuses données par des familles anglaises, russes et espagnoles.

BiarritzBiarritz


Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *